jeudi 30 avril 2015

Ukraine: Jeu nationaliste et Occident

J'avais déjà consacré un article sur les camps de l'otan pour jeunes nationalistes et un article sur les camps d'été pour les jeunesses nationalistes l'an dernier. J'en reviens rapidement pour mettre en avant plus spécialement le Gurbi-Antonivtsi et la bande annonce de cette année. Je ne l'ai pas sous-titrée, rappelez-vous seulement qu'il s'agit d'un jeu pour construire de "vrais patriotes ukrainiens". D'autres détails sur le jeu sont dans le premier article. C'est le congrès de la jeunesse nationaliste ukrainien qui l'organise. Ce congrès qui est bien proche de USAID mais aussi des organisations de la diaspora ukrainienne en Amérique du nord, où l'on va retrouver notamment les descendants des anciens membres de l'UPA qui ont préféré se rendre aux forces occidentales et fuir devant le rouleau compresseur soviétique en 1944-1945.



On va ici passer en revue les soutiens et découvrir d'autres sponsors à ce "jeu patriotique" qu'est le Gurbi-Antonivtsi.
On y trouve beaucoup de partenaires, beaucoup d'organisations locales, des petits médias, des pages de réseaux sociaux. On y trouve un page Vkontakte, avec un administrateur unique, très jeune qui partage des éléments des nationalistes comme leur conception de l'Histoire et de l'Ukraine,  et qui a un blog intitulé ukrainization  avec oh une phrase de Stetzko dès la première page ..
On y trouve aussi un journal étudiant, qui lui partage des images de la jeunesse du bloc Porochenko, image qui vu depuis chez nous devraient faire au moins un peu réagir ... L'Europe c'est la paix qu'ils disent...

Puis on tombe sur un morceau de choix,  le comité des organisations de jeunesse de l'oblast de Sumy "Сумський обласний комітет молодіжних організацій"; lui il centralise pour nombres d'ong (sur la droite de leur page, dont les europeans club, etc..) et est copain avec tout le monde occidentale, de Freedom House à sa cousine polonaise Pauci, en passant par la Ned, l'ambassade des USA, le fond Renaissance d'Open Society qui est la fondation de George Soros, l'ambassade des Pays Bas... une perle. Tant que j'y suis, j'en profite: l'UE plébiscite évidemment les fonds de Soros. Ce comité promeut les conférences de Solontei fondateur de Sila Liudi (Le pouvoir au peuple) et membre d'un nombre considérable d'ong, toutes ayant les mêmes mécènes cités plus haut. Pur produit des fonds occidentaux et caution démocratique, il a au moins dit une chose vrai. "L'Ukraine sera indépendante ou sera détruite"! C'est une phrase belliciste pour inciter à guerroyer, et c'est exactement cela qui détruit l'Ukraine. On voit très bien d'ailleurs que l'Ukraine est de moins en moins indépendante.

On trouve aussi le mouvement populaire de la jeunesse de Sumy qui fait parti du plus large mouvement populaire de la jeunesse qui met en avant entre autre Oleksi Zakhartchenko, et qui co-organise entre autre des séminaires pro-otan. Non pardon ce sont des écoles de la sécurité déstinés à des young leader et présentées par... des membres de l'Otan.
Ceci à lieu tous les ans depuis 2011 (Excepté en 2014, je vous laisse deviner pourquoi - bien sur l'Otan organise des séminaires en Ukraine depuis bien avant 2011). Les participants y reçoivent de superbes diplômes de l'otan ! On peut être certains de la dévotion de ces mouvement populaire de la jeunesse puisqu'ils voient également les bienfaits occidentaux à travers l'union européenne comme ici le mouvement à Tcherkassy. Et s'ils ont un doute ils pourront toujours demander au centre d'information européenne, qui est tout disposé à donner les informations de son cru.

Puis on tombe, dans la liste des partenaires au jeu, sur une radio de la diaspora ukrainienne à New York, fondée par le président de l'association aux usa du mouvement populaire de la jeunesse et par un type qui est trésorier d'une des entités d'un fond d'aide à l'armée ukrainienne. Il est également membre du conseil d'administration du fond fédéral de crédit national ukrainien. Ils se sont félicités d'avoir reçu des personnage prestigieux à cette dernière cession dont le directeur de l'université Kiev Mohyla et ministre de l'éducation, certainement responsable des derniers ajouts dans les livres d'histoire, le néo-nazi reconnu, Serguey Kvit, ainsi que le membre fondateur du parti national socialiste ukrainien, Andrey Parubyi, pour ne citer que les plus connus. Le conseil d'administration s'est terminé de la plus belle des façons, nous dit-on, puisque répondant à un "Slava Ukraina", toute l'assistance s'est exclamée "Gueroem Slava"...

Toujours comme partenaire de l’événement, on a aussi le site maidanua financé entre autre par Soros, encore lui, on ne va pas en rajouter; quand un mondialiste finance du nationalisme c'est bien en réalité pour produire du provincialisme. Le site travaille évidemment avec toujours les mêmes, Freedom House, la Ned, la commission européenne, et un petit nouveau la EED (la Ned européenne - en tout cas pour les fonds).
Puis, parmi les partenaires, qui sont si nombreux, on arrive enfin à l'OPAD. Qu'est ce donc ? C'est le centre d'études de politiques étrangères. En réalité c'est un think tank pro-otan qui, sans regarder comment il est financé, possède principalement 5 membres, tous pro-otan et majoritairement issus des mouvements de jeunesse chrétiens-démocrates (nous y reviendrons).
Les deux membres les plus actifs sont Serguey Parkhomenko et Mihailo Kolibabtchuk, qui vont de conférences en débat à travers toute l'Ukraine expliquer les bienfaits de l'Otan et les avantages à l'intégrer. Ici un débat avec les deux personnes où il est expliqué comment  il est possible de gagner des places POUR VISITER LE SIÈGE DE L'OTAN !


Ils ont créé avec l'aide du centre de documentation et d'information de l'Otan en Ukraine, (présidé évidemment par un nord-américain, ici une, peut-être d'ailleurs originaire de Nemiliv puisqu'elle se nomme Nemilivska), le site NATOQUEST ("la quête de l'Otan", tout un programme) qui sert à l'échange d'information concernant l'Ukraine et l'Otan, et comportant également un jeu avec des quêtes à réaliser. Le but du jeu est de devenir un général de l'Otan (virtuel) et les prix sont... taddaa :
  1/  un voyage au siège de l'OTAN à Bruxelles. 
  2/  visiter les bases militaires et les écoles des pays membres de l'OTAN. 
  3/ des T-shirts, casquettes, lecteurs flash, des parasols, des cahiers, des stylos, des tasses et autres souvenirs avec le logo de l'OTAN.

Du coup j'ai découvert que c'était une pratique courante de la part de l'otan puisqu'il y avait déjà eu fin 2014, un concours pour gagner des visites du siège de l'otan à ceux qui faisaient le plus d'article sur le wikipedia ukrainien concernant l'Otan... Et tant qu'on y est, ici encore un concours, il y a 3 ans, de vidéo cette fois-ci et s'adressant aux étudiants en journalisme, le thème la sécurité, le prix ? bah un voyage au siège de l'Otan.. Qu'ils sont beaux les diplômes et prix de l'otan.

Et donc, le site Natoquest sert principalement à préparer l'opinion publique dans la candidature de l'Ukraine à l'Otan nous disent les deux membres de l'Opad, son concepteur Mihailo ainsi que Serguey qui est aussi conseiller du ministre, notoirement connu pro-otan et accessoirement néo-nazi, de l'éducation, Serguey Kvit. 
Serguey  Parkhomenko a également tenu le "journal euro-atlantique" en tant que rédacteur en chef. Ici une autre de leur conférence, cette fois-ci aux étudiants de Zaporoje; ces personnes n'arrêtent jamais, elles sont en croisade pour apporter l'otan à l'Ukraine, parce que selon elles, l'otan est pour les pays développés donc l'Ukraine doit vouloir en faire partie. On insiste aussi sur le rôle des jeunes parce que les vieux seraient intimidés par des stéréotypes sur l'otan et l'ue. On note la présence régulière du député Igor Artiouchenko, leader de l'ong "Ukrainska Sprava" qui ne démérite pas non plus pour faire la publicité du jeu.
Mihailo est également président du centre pour le partenariat ukraino-slovaque, qui en plus d'augmenter les relations bilatérales entre les deux pays se donne  aussi comme tâche le développement de l'intégration européenne. Mihailo fut également à la tête du mouvement des jeunes chrétiens démocrates où une majorité des membres de l'opad est passée. S'il y a ces jeunesses c'est qu'il y a les "adultes". Et très logiquement  il existe "l'union des chrétiens-démocrates". Ils sont sympathiques ces gens et ils s'occupent bien de leurs jeunesses; ils organisent par exemple des conférences avec Irina Farion... Pour ceux qui ne connaissent pas, voici une petite vidéo:

Ces chrétiens démocrates sont évidemment alliés au mouvement politique des chrétiens européens ainsi qu'aux jeunesses européennes du même nom. Ils ont un troisième partenaire et ce n'est autre que la CDU de Merckel quand cette dernière ne passe pas par la fondation Konrad Adenauer ! Tous ces mouvements ont une idéologie bien affichée, pro-intégration européenne, élargissement européen, et pro-otan. Plus de la moitié de l'Opad vient de là.
Dans la suite des partenaires au Gurbi, on trouve tout naturellement le portail internet nationaliste ukrainien. Et on y trouve tout ce qui touche au nationalisme dont un article où notre opadien, otanien, otanquestien, euro-atlantiquien, Serguey Parkhomenko, conseiller du ministre de l'éducation promeut l'adhésion de l'Ukraine à l'Otan, et où le député Oleg Medunitsia dit simplement que l'Ukraine peut adhérer à l'Otan de manière très démocratique c'est-à-dire en passant uniquement par le parlement et sans referendum. On apprend aussi que, selon le chef du secrétariat du congrès de la jeunesse nationaliste,  
"La plupart des vêtements, chaussures, munitions militaires qui sont adaptées aux exigences de la guerre actuelle, nous viennent de pays de l'OTAN...".
 On trouvera aussi sur le portail toute la littérature nationaliste avec les nouveaux héros "nationaux" et les apologies à l'UPA.

Pour finir, le centre de press maidan plébiscite aussi l’événement et on y apprend cette fois toujours par le représentant des jeunesse nationalistes que  
"les jeunes qui sont passés par le jeu Gurbi-Antonivtsi sont prêt pour aller à la guerre".



 Alors à ce jeu, qu'y voit-on ?
Symbole de la division Galitchina sur l'épaule





Symbole de la division Galitchina












Capture de la vidéo promo du jeu version 2015 à 1m45

Zoom de la capture de la vidéo promo












Souvenir....


Au même temps c'est un endroit où le parti national socialiste Svoboda va dans les écoles pour expliquer son idéologie aux jeunes enfants comme ici à Ivano-Franqivsk, donc..














Donc en conclusion, nous avons un jeu dit patriotique, ouvertement nationaliste, faisant l'apologie de l'UPA en oubliant complétement son passé criminel et en affichant des symboles nazis même dans sa vidéo de promotion. Ce jeu prépare ouvertement à la guerre selon les propos de son organisateur et les soutiens des partenaires au jeu sont des officines occidentales qui incitent donc à des attitudes bellicistes et à la poursuite de la guerre civile. Si parmi ces officines nous avons, en ne regardant que superficiellement les classiques exportateurs de démocratie, on remarque tout de même que l'OTAN revient à plusieurs reprises comme partenaire des soutiens au jeu. Rien n'est plus logique finalement; qu'une alliance militaire d’agression subventionne la formation de futures unités d'agression, qui donc cela devrait-il surprendre ?


Gigi Houille

mercredi 29 avril 2015

La volonté de sortir de l'Otan en Italie

Voici le spot de promotion du projet de loi visant à faire sortir l'Italie de l'Otan:



Voici ici la pétition de soutien à cette campagne pour la sortie de l'Italie de l'Otan
https://www.change.org/p/la-pace-ha-bisogno-di-te-sostieni-la-campagna-per-l-uscita-dell-italia-dalla-nato-per-un-italia-neutrale

Et voici la traduction du texte accompagnant  la pétition:

Faire sortir l'Italie du système guerrier
Mettre en application l'article 11 de la constitution

L'Italie, faisant partie de l'Otan, doit fournir en dépenses militaires en moyenne 52 millions d'euro par jour selon les données officielles de l'Otan même, chiffre en réalité supérieur que l'Institut international de Stockolm pour la Recherche sur la Paix quantifie à 72 millions par jour.

Selon les engagements pris par le gouvernement dans le cadre de l'alliance, les dépenses militaires italiennes devront s'élever à plus de 100 millions d'euro par jour.

C'est un colossale versement d'argent public, soustrait aux dépenses sociales, pour une alliance avec une stratégie non pas défensive, comme elle le proclame, mais offensive.

Déjà le 7 novembre 1991, juste après la première guerre du Golf (où l'otan a participé, non pas officiellement mais avec ses forces et structures), le Conseil Atlantique approuva le Nouveau Concept Stratégique, répété et officialisé au sommet d'avril 1999 à Washington, qui engage les pays membres à conduire des opérations militaires en "réponse à des crises non prévu dans l'article 5, au dehors du territoire de l'alliance", pour raison de sécurité globale, économique, énergétique et migratoire. D'une alliance qui engage les pays membres à assister même par la force armée un pays membre qui est attaqué dans l'aire nord-atlantique, l'Otan est transformée en alliance qui prévoit l’agression militaire.

La nouvelle stratégie fut mise en action avec la guerre en Yougoslavie (1994-1995 et 1999), en Afghanistan (2001-2005), en Lybie (2011) et dans les actions de déstabilisation en Ukraine, en alliance avec des forces fascistes locales, et en Syrie. Le Nouveau concept stratégique viole les principes de la Charte des Nations Unies.

En sortant de l'Otan, l'Italie se sortirait de cette stratégie de guerre permanente, qui viole notre Constitution, en particuler l'article 11, et qui met à mal nos intérêts nationaux.

L'appartenance à l'Otan privé la République italienne de la capacité d'effectuer des choix autonomes de politique étrangère et militaire, décidés démocratiquement par le parlement sur la base des principes constitutionnels.

La plus haute responsabilité militaire de l'Otan, celle de commandant suprême allié en Europe est toujours donné à un général américain nommé par le président des États-Unis. Et également les autres postes clefs à l'Otan sont dévolus à de haut officiels américains. L'Otan est donc, de fait, sous le commandement des États-Unis qui s'en servent à leurs fins militaires, politiques, et économiques.

L'appartenance à l'Otan renforce ainsi  l'asujettissement de l'Italie aux Etats-Unis, mis en évidence par le réseau de bases militaires USA/Otan sur notre territoire qui a transformé notre pays en une sorte de porte avion américain en méditéranée.

Particulièrement grave, dans certaines de ces bases, on y trouve des bombes nucléaires américaines et dont même des pilotes italiens sont entrainés pour leur emploi. L'Italie viole de cette manière le Traité de non-prolifération nucléaire qu'elle a soussigné et ratifié.

L'Italie, en sortant de l'Otan, et en devenant pasy neutre, retrouverait un part substantielle de sa souveraineté: elle serait ainsi capable d'exercer la fonction de pont de paix que ce soit vers le Sud que vers l'Est.

Soutenez la campagne pour la sortie de l'Italie de l'Otan
Pour une Italie neutre.
La PAIX HA BESOIN DE VOUS

signature
https://www.change.org/p/la-pace-ha-bisogno-di-te-sostieni-la-campagna-per-l-uscita-dell-italia-dalla-nato-per-un-italia-neutrale

Notons parmi les premiers signataires de personnalité connu en France comme Manlio Dinucci, Giulietto  Chiesa, Dario Fo, le Juge Ferdinando Imposimato, mais aussi un grand nombre d'écrivains, de journalistes, d'universitaires, d'historiens....

Traduction Gigi Houille


Et pour ceux qui aiment les symboles, cherchez sur gogole map à l'adresse suivante: Chaussée de Haecht 1459, Bruxelles, Belgique. C'est le nouveau siège de l'otan. Voici ci-dessous une idée de l'objet fini avec une idée de cela à quoi ça rappelle:



Aujourd"hui la capture du chantier est:






samedi 25 avril 2015

OGM : INTERDICTION TOTALE dans l'agriculture ! UE ou Russie ?


Ces informations sont arrivées le même jour comme pour attirer notre attention sur cet état de fait. Elles nous montrent, on ne peut plus clairement, qui protège le peuple et qui protège les multinationales...
Ce 24 avril 2015, on apprend que la commission européenne, élue par personne, autorise la commercialisation de 19 nouveaux OGM au sein de l'UE pour la plus grande satisfaction des multinationales de l'agro-alimentaires. Onze de ces OGM font partie de la gamme Monsanto, les autres étant de propriété des allemands de Bayer, BASF et des américains de Dupont.

On apprend également ce 24 avril que la chambre basse du parlement russe, la Douma prononce une INTERDICTION TOTALE des OGM dans l'agriculture, adoptée en première lecture ! Ceci qu'il s'agisse de plantes, d'animaux ou des semences. Le projet de loi garde une exception pour la recherche scientifique.

Ainsi une fois de plus, on voit sans le moindre doute possible plusieurs éléments.
  • La commission européenne est aux mains des lobbys et n'a de cesse de les satisfaire. Ceci ne laisse évidemment présager rien de bon pour le futur traité transatlantique,Tafta, dont seul la sortie de l'Ue pourrait nous en prémunir efficacement.
  • Un autre élément important est que l'entité qui est en mesure et qui peut œuvrer légitimement pour protéger le peuple, n'en déplaise aux supranationalistes, n'est autre que l’État, comme le montre l'exemple russe. Alors qu'en occident il est chahuté au quotidien comme un organe inefficace, qui devrait s'effacer en faveur de la supranation européenne dans tous les éditos de nos médias !
  • Dernier élément, ceci prouve que la Russie possède une démocratie bien plus vivante que la notre, puisque qu'elle n'a à déléguer à personne aucun pouvoir concernant le bien de son peuple. Quand 80% des Français ne veulent pas d'OGM, peut-on se sentir protéger par cette entité non-élue qu'est l'UE et qui fait des courbettes à n'en plus finir devant les grands groupes et lobbys mondiaux ?
C'est donc bien au niveau des États que se prennent les grande décisions, celles qui protègent les peuples.


Gigi Houille

lundi 20 avril 2015

Un opposant à l'Otan assassiné au Monténégro !

"Manifeste contre l'Empire - Saša Marković
Devant le nombre considérable d'articles traitant de la nouvelle, j'ai grandement hésité à en faire un moi-même qui ne ferait que se noyer dans un déjà présent et efficace système médiatique français. C'est en effet une particularité française que 100% des journaux aient le même angle de vue concernant un certain nombre de sujets, et notamment géopolitique comme...l'Otan.
Avez-vous vu déjà un journal français se positionner anti-otan ? L'Autre question aurait-été de dire, avez-vous déjà vu un journal français ne pas se positionner et s'en tenir aux faits, mais ça n'est pas dans la culture de notre pays. La troisième façon de voir la chose est de demander a-t-on déjà vu des médias français omettre des faits ce qui leur laissent la possibilité de ne pas prendre position (surtout lorsque la position ne les arrange pas).
Concernant l'Otan, on peut dire au minima que la presse française n'est pas très acerbe évidemment. C'est d'ailleurs certainement pour cela qu'ils ont tous parlé comme un seul homme du meurtre de Saša Marković ! Ils suffit de faire une recherche gogole pour voir le nombre impressionnant d'article concernant le meurtre:
 
Évidemment si le personnage était pro-otan ou anti-brics, la nouvelle eut tôt fait le tour de la galaxie médiatique occidentale. On aurait déjà trouvé les responsables présumés, clamé au manque de démocratie, appellé à une intervention occidentale que sais-je encore... Seulement voilà, c'est le contraire. Saša Marković dénonçait l'impérialisme occidentale, ainsi que le néo-libéralisme qu'il apparentait à de l'esclavagisme. Alors évidemment pourquoi en parler lorsqu'on est un média asservi à cette cause ? Car même si les commanditaires n'ont rien à voir dans le meurtre, (ou pas - ce qui reste à prouver), son décès entacherait évidemment ces ennemis, alors surtout n'en parlons pas !
"Manifeste contre l'Empire" Saša Marković
Pourtant Saša Marković avait un vie politique, en tant qu'ancien député de l'union libérale du Monténégro, et représentant de l'assemblée de Serbie et Monténégro. Il était aussi écrivain, auteur de "Manifeste contre l'empire - une contribution à l'histoire du néo-impérialisme américain". 
Mais alors que le Monténegro est "candidat" à l'entrée dans l'Otan, et que l'Otan doit tout faire pour l'intégrer d'ici la fin de l'année, le meurtre d'un des plus farouches opposant à cette intégration ferait  ombrage au story-telling officiel occidental d'histoire d'amour entre le Montenegro et l'Otan, surtout que deux jours avant le meurtre, le 15 avril, l'otan félicitait le premier ministre monténégrin pour sa formidable avancée euro-atlantiste !
Comme tout pays en discussion avec l'Otan, le Montenegro est également en discussion avec l'UE. Au moins à ce titre, on aurait pu espérer recevoir l'information, si réellement l'UE était l'union des peuples, alors il faudrait au minimum qu'elle produise ce lien pour que l'on se connaisse entre nos différents peuples. En ne publiant rien sur ce meurtre, les médias pro-européistes démontrent que l'idée de l'UE est un effacement des peuples, un anéantissement des idées, un complet totalitarisme comme ils aiment pourtant à les dénoncer dans le reste de la terre.
Visite du premier ministre monténégrin à l'Otan le 15 avril 2015
Et voilà ce que disait son premier ministre il y a peu:
« ... l’État de droit est un objectif clé de mon gouvernement... et non parce que l’UE nous le demande. ...Ce sont nos priorités autant que celle de la Commission ».  Lui même avait été mis en cause dans des trafics notamment de cigarettes avant que l'Italie ne classe l'affaire.

Pour contre-balancer voilà  par exemple une phrases de Saša Marković:

« Le Monténégro est un pays occupé par les États-Unis. Pour le moment, c'est de facto, et de droit ce sera lorsqu'ils nous auront poussé de force dans l'OTAN. Le fait est que certains partis politiques feignent leur indépendance et la capacité d'opposition, mais en fait, les autorités monténégrines  passent par l'avis de l'ambassade américaine».
Il disait que les 3/4 des parlementaires du Monténégro sont pro-otan alors que les 3/4 de la population sont contre. Il était l'un des intellectuels les plus virulents contre l'entrée du Monténégro dans l'OTAN, dénonçant la criminalité et la corruption. Il était un défenseur de la réconciliation après la division artificielle entre les Serbes et les Monténégrins.

Il traitait notamment des politiques mondiales du 20ème siècle et du rôle des élites anglo-américaines qui, sous le couvert de valeurs humaines et démocratiques, imposent au monde une manipulation des médias de masse, l'alchimie financière de portée mondiale, des sanctions et des guerres constantes.


Au cours de sa carrière il fut notamment le directeur d'une radio indépendante "Monténégro libre", ce qui me permet de donner ce lien sur un récent bilan sur les médias (en italien) dressé par diverses ong locales qui montre les gros problèmes démocratiques du pays.


Diverses sources régionales


Gigi Houille

vendredi 17 avril 2015

Le projet "PEACEMAKER" ! L'Otan centraliserait les informations, favorisant la délation, et les exécutions en Ukraine !

Il existe un site "ukrainien" qui est une base de donnée que l'on complète au fur et à mesure. On recense les données de séparatistes, traitre à la patrie, envahisseurs russes, etc ... Ce site est hébergé sur des serveurs de ...... l'OTAN.





Et on y trouve donc sur ce site .... les coordonnées de Oles Buzina que l'on vient de retrouver abattu près de chez lui. Je mets un lien de médias français, pour une fois qu'on en parle. Notez tout de même que le journaliste était un journaliste ukrainien ! Quand notre medias le donne juste pro-russe. Chose classique Porochenko met ça sur le compte des Russes...
(notez également sur la capture d'écran le "404" juste avant la date, sous le nom ! Nous le retrouverons plus bas)

Le site regroupe plus de 7500 profils dits séparatistes, traitres à la patrie, etc ... on y trouve de tout, une mamie professeur de mathématique, etc, bref..
Question: qu'arrive-t-il aux traitres à la patrie en temps de guerre ? En effet, c'est la peine de mort. L'Ukraine étant devenu encore plus qu'avant un État de non-droit, on imagine bien ce qu'un site pareil peut provoquer.

Fut également assassiné il y peu, près de chez lui, Oleg Kalashnikov, opposant à Poroshenko. Et quelle surprise, une page lui était consacrée sur le site avec ses coordonnées. Notez aussi le "404" sous le nom:

 
Le "404" se retrouve sur le compte twitter du site (j'y ai mis la traduction automatique dans la capture):
On remercie l'agent 404 d'avoir accomplie sa tâche
2ème remerciement
Ainsi, ceci explique. Un type, avec comme pseudo 404, publie des données sur les profils, le 13 avril pour Oleg Kalashnikov et le 14 pour Oles Buzina, et un ou deux jour après, ces personnes sont exécutées près de chez elles ! Le site ensuite remercie l'agent 404 pour sa merveilleuse tâche accomplie ! Les mercenaires savent-ils qu'ils doivent suivre les publications de l'agent 404 desquelles ils auront droit à des rémunérations ? Peut-on présumer que l'on se sert de l'otan pour donner des contrats sur la vie d'opposants jugés comme périlleux pour la junte ?

Les listes, cela nous rappelle légèrement quelque chose, on ne peut pas dire que l'on ne sait pas ! Ici, un autre site de délation hébergé au même endroit;   https://operativ.info/
Toujours au même endroit, dans cette guerre de l'information-désinformation, le site https://informnapalm.org/
Voilà, on peut remercier l'Otan pour maintenir et même propager le chaos. On peut remercier l'UE qui en est en directement inféodée via l'article 42 du Traité sur l'Union européenne (page 26). Et on peut remercier nos gouvernements qui approuvent au minimum tacitement cet état de fait !

Ainsi, au lieu de donner des leçons de savoir vivre au reste du monde, commençons par un gros coup de ménage de notre côté.


Une des sources



MAJ:
J'ai oublié de le signaler mais comme il est souligné dans la vidéo d'Anatoly Sharii, avec l'excellent travail de traduction de Thalie Thalie, le site est mis en avant par tout les instances officielles du pouvoir ukrainien actuel :


MAJ 2:
Encore une énorme vidéo de Vincent Parlier, oul'on apprend à la fin que Victoria Shilova vient d'apparaitre sur le site et que l'agent 404 va donc d'urgence à Dniepropetrovsk !
à moins que n'y aillent les agents Milo et Shilo...



Courage à tous les résistants, ce sont des héros contre la machine occidentalo-fasciste qui tremble de perdre son hégémonie et qui est prête à tout !

MAj3:
encore une vidéo de Vincent Parlier qui fait un travail formidable de divulgation de la situation en Ukraine:


Gigi Houille



Maj 18/04/2015

Il semblerait qu'après une journée "down" pour le site (peut-être des hackers- peut-être les services de sécurité ukrainiens voulant migrer), on a dupliqué le site enregistré par un webdevelloper du même nom qu'un chef des services de sécurité de l'Ukraine dans la région de Tchernigov pour qui la liberté de la presse n'était déjà pas importante (est-ce le même?):
http://newvv.net/politics/ukraine/181407.html
la nouvelle adresse du site de délation
https://psb4ukr.ninja/
avec les nouveaux hébergeurs
http://whois.domaintools.com/psb4ukr.ninja

lundi 13 avril 2015

La grosse erreur marketing de Mc Donald en Italie : Une attaque frontale à la pizza !

Mc Donald, pour qui les chiffres dans le monde sont terriblement mauvais (peut-être payent-ils la politique étrangère américaine ou simplement les gens ont compris que c'est de la merde) a fait en Italie, où il possède 600 enseignes, une erreur marketing peut-être fatale. Son dernier spot publicitaire s'attaque à la pizza !!


Voyez plutôt, pas besoin de traduction :



Du coup, emprunt d'une certaine colère, l'association des pizzaïolos napolitains multiplie dorénavant les actions contre Mc Donald. "Ils ont cherché la guerre, soit, pour nous ce n'est que le début" a dit le président de l'association Sergio Miccù.



















Et c'est ainsi qu'ils ont été à l'entrée d'une boutique de l'enseigne américaine avec des pizzas à offrir et à faire gouter aux passants qui pour un grand nombre n'entraient plus dans le Mc Do ! Au bout d'un moment est sorti le gérant pour leur demander de partir car l'odeur des pizzas détournait les clients du magasin..

Et la maître pizzaiola Teresa Iorio a expliqué: " nous avons su que Mc Donald a voulu faire la paix après le "spot de la honte", Nous ça ne nous intéresse pas. Leur saloperie, on ne les mange pas et on n'en donne pas à nos enfants !".

On peut penser que cette histoire ne va pas arranger les chiffres de Mc Do pour le plus grand bonheur des corps, et pour le grand malheur des diététiciens qui vont perdre des clients !

Pour rappel;
Un burger islandais de 2009 toujours en vie. Le dernier produit en Islande qui se libère de pas mal de prisons en ce 21ème siècle:

menu mc do de 6 ans d'âge ! visible en direct par Webcam.


J'aurai aussi pu vous mettre la composition des burger  Mc Donald ou des frittes de l'enseigne, mais je vais vous laisser chercher, de belles surprises en perspectives pour qui ne le sait pas déjà.

Le petit bémol, là où MC do va le mieux (le moins mal), c'est en France. Et après on vient me dire que c'est le pays de la bonne bouffe !

maj 15/04/15;
Une réponse ironique par spot à Mc Donald's:





Gigi Houille

dimanche 12 avril 2015

L'Ukraine Nouvelle arrive !

Faste journée pour le parlement ukrainien que ce 9 avril 2015 où plusieurs textes ont été voté. Pour un pays au bord du gouffre économique, il est certains que les députés se sont attachés à s'occuper des préoccupations les plus urgentes pour la population.
Plusieurs mesures principales ont été voté en moyenne par 85% des députés.
Une des mesures, o combien importante, urgente et qui va enfin ressusciter un pouvoir d'achat à l'agonie et baisser le prix des factures des ukrainiens, est de reconnaître l'UPA comme armée de libération de l'Ukraine. Dans la foulée, on interdit la propagande communiste et nazi.
Campagne de délation
Quiconque portera un emblème d'un de ses totalitarismes pourra écoper de 5 ans et dans certaines conditions de 10 ans de prison. Chanter l'hymne soviétique; c'est s'exposer aux mêmes peines.
Étrangement tous les médias ukrainiens qui en ont parlé ont tous illustré l'article des symboles …. soviétiques ! Pas un n'a mis les symboles nazi pour exprimer sa joie de l'interdiction ! (Ici le parti Samopomitch, Ici Hromadske tv, espresso tv, Opora, une émanation directement soutenu par USAID). 

On se demande alors pourquoi l'Ukraine a voté contre la résolution de condamnation de glorification du nazisme et du néo-nazisme à l'ONU cette hiver. C'est tout de même évocateur ! Le but de se bouquet de loi est uniquement de désoviétiser le pays.
On note parallèlement à cela, une campagne de délation qui est menée pour chercher les séparatistes civiles ou ceux qui attendent sur Poutine pour améliorer la situation, ceux-là pourront écoper de 7 à 12 ans de prison avec une hotline spéciale pour délateur!

Considérant l'extrême pauvreté dans laquelle sont tombés les Ukrainiens depuis le maidan, et qui donc n'engageait en rien l'urgence de telles mesures, on peut tout de même remarquer deux choses. On considère sur un pied d'égalité le communisme et le nazisme au grand damne de la fondation Wiesenthal. Rien que cela mériterait déjà de faire scandale à l'international. On peut voir la dedans les clairs dessins escomptés pour l'Ukraine par les nouveaux pouvoirs lorsque l'on couple cette loi avec la première c'est-à-dire la reconnaissance de l'UPA, de l'OUN comme force de libération de l'Ukraine.
On nie de facto tout lien entre ces organisations et les nazis, on oublie aussi les crimes de ces organisations contre les civils. Pour mieux les connaître, les anglais ont fait un reportage sur eux en 1999. Et il résulte assez incongru de qualifier les anglais de pro-communiste. (Ici en anglais).
Mais non, on érige ces anciens combattants en héros nationaux avec évidemment la pension qui va avec, alors qu'on ne paie toujours pas les retraites des citoyens du Donbass !
Dans le même souffle parlementaire, ce 9 avril on modifie le nom de la guerre et ses dates. On passe de « grande guerre patriotique » qui eut lieu de 1941 à 1945 à 2nde guerre mondiale de 1939 à 1945. Pour info sur l'image ci-dessous, on voit les frontières de l'URSS en 1937, ainsi que les frontières actuelles de l'Ukraine.
J'en conviens c'est une simplification, mais comparée à la schizophrénie d'interdire la propagande nazie tout en érigeant en héros nationaux des organes qui ont collaboré avec, une simplification de l'histoire amènera des personnes à s'interroger et à se renseigner d'avantage alors qu'un mensonge les induira en erreur. On tente effectivement de changer l'histoire. La Russie soviétique n'a pas envahit l' Ukraine en 1939 puisque la quasi -intégralité du territoire faisait parti de l'URSS. Que deviennent les millions d'Ukrainiens qui se sont battus du côté soviétique Et contre les nazis Et contre les bandéristes ?
Comme une cerise sur le gâteau dans ce concert de nouvelles lois, on ouvre, et c'est une bonne chose, les archives soviétique de 1917 à 1991. Là où l'on peut craindre des dérives, c'est que concernant les archives l'homme du maidan est l'historien, très controversé dans la profession, Vladimir Viatrovich,
dont j'avais dédié un paragraphe dans cet article, et qui a été nommé directeur de l'institut national de la mémoire.Il défend entre autre l'idée que le massacre de Volhynie n'est qu'une réponse à l'agression polonaise, donc justifié. Parmi ses confrères, on lui reproche notamment de minimiser les crimes des SS ukrainiens (cf page wiki en anglais). A cela on ajoute le non-État de droit. On peut donc craindre que le traitement des archives en se fasse d'une manière peu 'orthodoxe'. N'oublions pas qu'une pointure historique est mystérieusement décédée en juin dernier à Lviv, Robert Kuwalek.

Et une autre grande nouvelle ! Mieux que le beaujolais nouveau en France ! Ce sont les livres d'histoire nouveaux qui sont arrivés en Ukraine ! Forcément parce que l'histoire ça change tellement vite qu'il faut toujours se dépêcher de publier des nouvelles éditions, même si on est en faillite et surtout quand on est en guerre civile ! Plus fort que Fernand Nathan et David Copperfield réunis, l'Ukraine a trouvé les fonds (peut-être via les cadeaux de l'Ue, donc nos impôts) pour réimprimer tout cela.
Et allélouia, on apprend que 2013-2014, c'est la guerre du peuple ukrainien contre l’agression russe ! Et  grâce au Maidan, les ukrainiens se sont sauvés d'un génocide qu'aurait orchestré la Russie ! Oui parce que outre la notion de vérité ou de mensonge, c'est d'abord notre notion du temps qui est erronée ! Évidemment qu'un à deux ans en arrière c'est de l'histoire et pas de l'actualité, et évidemment qu'il n'y a plus aucune implication politique actuelle ! Toujours dans le livre, cette agression russe sur l'Ukraine et "la révolution de la dignité" sont devenues les événements majeurs de toute nouvelle histoire non seulement de l'Ukraine mais aussi de l'Europe et du monde. On reconnait la déclaration de Porochenko lorsqu'il disait que l'Ukraine protégeait l'Europe de la Russie. Au fait si la Russie est l'agresseur, pourquoi continue-t-elle de brader son gaz à l'Ukraine ? Mais qu'à cela ne tienne, inculquons de la russophobie à nos rejetons! vidéo en russe:

Alors voilà, tout ce qui rappelle l'URSS doit disparaitre. En exemple, Porochenko qui avait prévu une visite à Odessa, avait fait arrêter des opposants afin d'intimider la foule. Cette vidéo montre sa visite, et l'accueil qu'on lui a réservé.


On peut donc être certain que le peuple qui connait son histoire ne se laissera pas faire !

Ainsi, Porochenko et la Verkovna Rada qui se revendiquent de l'unité de l'Ukraine font tout pour que l'Ukraine éclate en morceaux ! Telle doit être selon eux la nouvelle Ukraine ! Mais ils n'ont pas compris que les Slaves ne perdent pas la mémoire aussi facilement que dans un film américain !



Gigi Houille

dimanche 5 avril 2015

Le Président estonien insulte des pays membres !


L'union européenne est et restera cet agrégat de pays n'ayant rien à faire ensemble sur tant de sujets. Cela s'est encore manifesté ces derniers jours avec les déclarations fracassantes du président estonien Toomas Hendrick Ilves.
Toomas a commencé par dire qu'il trouverait normal que l'otan fasse une réponse militaire commune en vertu de l'article 5 du traité de l'Atlantique nord si un pays subit une cyberattaque.
Là on est déjà pas mal, on vise qui ou quoi ? Le bureau des hackers ? Le pays entier dans lequel les cyberpirates se trouvent ? Le bâtiment gouvernemental voire présidentiel de ce pays ? C'est forcément Poutine ?  Faut-il aller bombarder la Russie ? Devant cette piètre réflexion, passons sans s'arrêter...

Il a également trouvé intelligent de dire que les pays qui étaient pour un assouplissement des sanctions envers la Russie étaient des « idiots utiles de Poutine ». En gros, il a une politique extérieur et les pays qui n'ont pas la même que lui sont des idiots. 
En tant que président, il est la première voix de la diplomatie du pays. Donc définir comme idiots les gouvernements qui ne sont pas d'accord avec lui, comme technique diplomatique, c'est au minimum indélicat. L'article cite comme pays qui seraient idiots utiles, l'Italie, la Hongrie, la Grèce et Chypre qui sont les plus pressant à l'assouplissement des sanctions envers la Russie.

C'est d'autant moins malin pour Toomas qu'il a fait des études de psychologie. A moins qu'il ne se sente très en confiance pour pouvoir insulter de la sorte d'autres pays. En réalité il a tout un cursus intéressant. Il a grandi aux USA. Il navigue entre l'université de Pennsylvanie et celle de Columbia. Il fait une maîtrise de psychologie. C'est peut-être là qu'il a appris à faire ses sourires à 100000$ qu'il distille aux médias. Après un passage aussi au Canada, il devient journaliste à Radio Free Europe, analyste puis directeur de rédaction. Quand on sait avec quelle méticulosité la CIA embauchait ses journalistes, devenir directeur de la rédaction est quasi synonyme d'être agent infiltré et au minimum revient à dire agent d'influence de la CIA.

Il a fait un message de bienvenue aux géorgiens au sein de la FAMILLE EUROPEENNE ! Il avait déjà déploré en 2008 la non proposition au sommet de Bucarest de rapprochement de la Géorgie à l'otan !


En bon agent d'influence, il est proche des instituts américains d'exportation de la démocratie.
Toomas Ilves avec Madeleine Albright à la NDI où il est fréquemment invité
Ce monsieur qui se permet d'insulter d'autres pays, qui plus est, des pays membres de la même union que lui, fait tout ce qu'il peut pour les intérêts géopolitiques américains. En revanche, que 100000 citoyens dans son pays n'aient pas le droit de vote, ça ne dérange pas les USA, donc ça n'est pas au programme du national democratic institute de Madeleine Albright et par conséquent ça n'est pas non plus au programme de Toomas Ilves.

Ce personnage a même été décoré de l'ordre national de la légion d'honneur et son président fait grand commandeur de la légion d'honneur, ce qui en dit long sur la situation de la France et de ses décorations qui représentaient peut-être même plus sous la présidence de Jules Grévy pendant la IIIème République qu'aujourd'hui !

Pour conclure, en rappelant que les pays européens ont refusé de signer à l'ONU une résolution qui condamnait le nazisme, une partie de ces mêmes pays se fait allègrement insulter sans qu'on n'en fasse grand cas. Aurait-on rappeler ses ambassadeurs en Estonie pour consultation suite à ses déclarations ?
Peut-on se permettre d'insulter la politique étrangère d'autre pays qui plus est, pays membres ?

Tout cela nous prouve encore que l'Union européenne, les valeurs prônées et la « fraternité » entre les États ne sont qu'un mythe, qu'un leurre, et que toute action menée en leur nom amène plus de tensions que n'en résout. Ainsi plus tôt cette union factice aura disparu et plus tôt il sera envisageable de construire autre chose où de grands diplomates reviendraient au devant de la scène et où finalement les intérêts de chacun seraient pris en compte.

Gigi Houille

vendredi 3 avril 2015

[vidéo] Crimée, Retour à la Patrie

Ce film documentaire retrace les faits, les sentiments et les actions entre autre de Criméens, de cosaques ainsi que de Vladimir Poutine depuis les événements du maidan jusqu'au retour de la Crimée au sein de la Fédération de Russie.
Il est sous-titré en français.

http://fr.sputniknews.com/videos/20150331/1015413940.html